Installation

Comme déjà mentionné, la présente se concentrera exclusivement sur la version Windows, car il contient tous les outils de gestion et d’édition de la base de données.

Allez d’abord sur www.nios4.com, téléchargez la dernière version du logiciel, lancez-le et suivez l’assistant d’installation. Ensuite, lancez le programme Nios4 en double-cliquant sur l’icône du bureau.

À ce stade, le premier processus d’initialisation sera lancé.

Cette procédure est utilisée pour installer l’utilisateur et créer la première base de données.

Création d’un compte D-One

Lors de la phase d’initialisation, l’écran de saisie de votre compte D-One apparaîtra. Vous pouvez également procéder de manière anonyme, ce qui informera le programme qu’il ne se connectera pas au réseau du cloud, mais ne fonctionnera que localement.

Pour accéder aux bases de données en ligne, vous devez saisir vos identifiants. Une fois validés, si le programme trouve des données valables dans le cloud, il passera à l’écran de connexion. Si l’utilisateur ne dispose pas d’une base de données dans le cloud ou s’il vient de créer son compte, le système passera à la sélection de la base de données à créer.

Nios4 ne peut pas fonctionner sans au moins une base de données de départ.

Sélection du modèle de base de données

Une fois le type d’accès défini, l’écran permettant de sélectionner le type de base de données à créer s’affiche. Dans la première installation, plusieurs options sont désactivées, vous permettant uniquement de choisir des modèles en ligne ou de télécharger un modèle à partir d’un fichier.

Les modèles en ligne sont une collection de bases de données préconfigurées proposées directement par D-One. Ces modèles vous permettent d’être immédiatement opérationnel et peuvent servir de point de départ pour des modifications et des adaptations en fonction de vos besoins. Vous pouvez aller de la petite gestion de données à l’administration de toute l’entreprise.

Les modèles de base de données sélectionnables sont déjà filtrés par langue et, éventuellement, par devise.

Après avoir sélectionné le modèle, le logiciel créera la nouvelle base de données.

Selon le type choisi, des écrans de configuration supplémentaires peuvent apparaître, comme la fenêtre permettant de saisir les données de l’entreprise ou de définir le nombre de compteurs dans les données de base et les éventuelles constantes de calcul.

Ces captures d'écran peuvent être ignorées via le lien approprié et les données peuvent toujours être modifiées dans les Options.

Accès à la base de données

Une fois que tout est correctement configuré, le logiciel affiche l’écran de connexion et d’accès à la base de données.

Dans la partie supérieure gauche, sous le logo, il y a des liens pour télécharger ou accéder aux autres versions du logiciel. Vous trouvez ci-dessous la sélection de la base de données, le nom d’utilisateur et le mot de passe.

Si l’accès anonyme est choisi lors de la première installation, le programme créera automatiquement un utilisateur administrateur pour se connecter. Les données de connexion sont le nom d’utilisateur : admin et le mot de passe : admin.

Si la base de données est de type « cloud », vous devrez saisir les identifiants d’accès D-One créés précédemment.

Veuillez noter que l’utilisateur qui accède à la base de données ne correspond pas nécessairement aux données du compte D-One. Étant donné que lors de la première installation, le compte D-One et la base de données ont été créés simultanément, les données d’accès seront pratiquement toujours les mêmes, mais des cas particuliers peuvent se présenter qui différencieraient les deux comptes.

Le programme proposera la dernière base de données consultée à chaque ouverture. Normalement, le programme utilise les fichiers d’accès comme une base de données et, lors de la connexion, il vérifie qu’ils sont accessibles. Toutefois, si l’un des fichiers n’est pas accessible, il ne sera pas affiché dans la liste déroulante et le premier fichier accessible sera sélectionné.

Comme nous l’avons dit, Nios4 doit toujours avoir au moins une base de données connectée afin de fonctionner correctement.

Dans le cas où la base de données sélectionnée est de type cloud et n’a jamais été ouverte, le programme lancera automatiquement la synchronisation pour récupérer les données et les enregistrer dans la copie locale.