Langage Lua

Lua est un langage de programmation dynamique, réflexif, impératif et procédural utilisé comme langage de script à usage général.

Lua a été créé en 1993 par Roberto Ierusalimschy, Luiz Henrique de Figueiredo et Waldemar Celes, membres du groupe de recherche TeCGraf, de l'université pontificale catholique de Rio de Janeiro au Brésil. Les versions précédentes à la version 5.0 ont été délivrées sous licence similaire à la licence zlib. À partit de la licence 5.0 Lua a été délivré sous licence MIT. Dans un article publié dans Dr. Dobb’s Journal, les développeurs de Lua affirment que Lisp et Scheme, avec leur structure de données typique, la liste, ont eu la plus grande influence sur la décision d’adopter le tableau comme structure de données principale dans Lua. Lua a été utilisé dans nombreuses applications, commerciales ou non. (Lua, s.d.)

Caractéristique du langage

Les principales caractéristiques de Lua sont les fonctions vues comme «objets» de premier niveau, affectés à des variables, et l’usage des tableaux comme structure de données génériques.

Ces particularités permettent au langage de mettre en service des caractéristiques vues dans langages orientés aux objets sans qu’il le soit. (Lua, s.d.)

Lua et Nios4

La choix d’utiliser Lua comme sous-langage pour Nios4 découle de l’importante particularité d’être disponible pour tous les appareils de la plate-forme, en permettant de distribuer et de faire fonctionner ces sous-programmes sur les systèmes d’exploitation gérés.

Ces sous-programmes (script dorénavant) sont exécutés automatiquement par Nios4 aux points clés de son fonctionnement, comme par exemple le pré-enregistrement et l’après-enregistrement. Autres scipts peuvent être véritables commandes que l’utilisateur peut utiliser.

Les scripts peuvent être connectés à un tableau de données ou au logiciel. Liés aux données ils sont divisés en deux catégories: les scripts qui seront exécutés lorsque les données sont affichées dans la fiche et ceux qui sont gérés à l’intérieur d’une grille de modification.

Les fonctions et les objets Lua de Nios4 ont été créés pour être disponibles sur tous les appareils même si, sur la base du système d’exploitation, il est possible d’avoir des réponses et des fonctionnements différents.

Un exemple: la lecture des coordonnées GPS fonctionne sur iOS et Android, tandis que sur les autres systèmes une paire de zéros est toujours restituée.

Une autre différence et liée a l’enregistrement des éventuels fichiers, puisque les appareils iOS ont une gestion des fichiers différente par rapport aux autres.

Il est donc conseillé de tester les scripts sur tous les appareils pour prévenir éventuels dysfonctionnements.

Créer un script

Pour créer un nouveau script ou en modifier un existant: ouvrir la page appropriée à l’intérieur de la section Options. N’oubliez pas qu’il est nécessaire d’avoir les autorisations d’administrateur de la base de données pour gérer les scripts.

Nom TableauLe nom du tableau associé au script. Si le nom est **NIOS4 signifie que le script est utilisé directement par le logiciel.
Nom ScriptLe nom du script
Type de ScriptLa typologie de script qui identifie l’événement qui le fait exécuter.
AutoriséLa catégorie des autorisations qui peuvent exécuter le script.
ClientLe type d’appareil qui peut charger et exécuter le script.
ScriptLe lien pour ouvrir l'éditeur.

En appuyant sur Ajouter et en choisissant le domaine d'utilisation tous les points d’exécution possibles seront affichés.

Sur la base du type sélectionné le logiciel peut demander à quel tableau le script sera associé.

N’oubliez pas qu’il est possible de connecter plusieurs scripts au même éventement du même tableau et ils seront exécutés en suivant l’ordre qu’ils ont actuellement dans la grille.

Une fois réglés les paramètres pour indiquer qui peut utiliser le script et à partir de quel appareil, appuyer sur le lien Modifier pour ouvrir le véritable éditeur du script.

La fenêtre d’édition est divisé en 4 sections: dans la partie gauche se trouve la barre de navigation des fonctions utilisables à l’intérieur du sous-programme, tandis qu’au dessus se trouve la cellule de recherche où vous pouvez filtrer.

Pour insérer une fonction, placez le curseur dans l’éditeur de texte et cliquez sur l’entrée désirée. Les valeurs entre astérisques servent à identifier les parties de la fonction à remplacer par une valeur réelle.

Au centre se trouve l’éditeur réel du script et à droite le zoom sur le code.

En bas se trouve la console de sortie pour afficher les données du script lors de son exécution.

N’oubliez pas qu’après les modifications il est toujours nécessaire de mettre à jour le script.